Quels sont les différents types de pianos ?

Piano horizontal ou à queue, piano vertical ou piano droit, d’étude, ou encore les pianos numériques. Lorsque vous souhaitez vous mettre au piano, vous avez le choix du modèle. Nous avons pensé qu’une page de notre guide sur le piano sur les différents choix qui s’offrent aux pianistes pouvait s’avérer intéressante pour les visiteurs de Aux Porteurs.

« La première chose à faire pour jouer du piano, c’est soulever le couvercle », nous dit l’auteur français Jean-Marie Gourio. Si seulement c’était si simple…

Quand l’envie nous prend de jouer chez soi un concerto de Mozart ou de permettre à notre enfant d’apprendre à jouer de la musique, on s’aperçoit que le choix est vaste et l’on peut vite se sentir perdu dans une jungle de claviers et de pédales.

Alors, comment faire pour ne pas se tromper ? Quels sont les critères à prendre en compte ? Suivez le guide, nous allons tout vous expliquer !

Les pianos horizontaux

Ambiance classique, beauté majestueuse, musique grandiose, on retrouve dans cette catégorie le fameux piano à queue ou de concert. On le qualifie d’ « horizontal » en raison de la position de ses cordes, tendues à l’horizontale. Il va sans dire qu’il s’agit là de la catégorie d’instruments qui prend le plus de place. Mais grâce à sa grande caisse de résonance, son excellente acoustique n’est plus à vanter, et les concertistes l’utilisent dans les salles de concert. Mesurant plus de trois mètres, il est tout particulièrement destiné aux pianistes expérimentés et aux professionnels. C’est un instrument prestigieux, très cher à l’achat et nécessitant un entretien soigné et souvent onéreux.

Rassurez-vous, il existe aussi toute une gamme d’instruments plus accessibles et moins imposants. Tout d’abord, le demi-queue, lui, ne mesure qu’à peine plus de deux mètres, et sa sonorité reste proche de celle de son grand frère. Malgré tout, il n’est tout de même pas accessible à toutes les bourses. Citons encore le quart-de-queue, d’une taille encore inférieure, qui plaît tout particulièrement aux joueurs de jazz, ou le piano crapaud, plus large que long, dont les sonorités font merveille dans les espaces restreints.

Piano à queue Fazioli F278

Les pianos verticaux

Le piano droit, piano d’étude ou encore piano débutant, prend quant à lui beaucoup moins de place. Ses cordes sont croisées et tendues à la verticale, mais cela ne l’empêche pas d’avoir de nombreuses qualités. Il convient à tous types de pianistes. À noter, son faible encombrement lui permet d’être transportable plus facilement, et son coût est nettement plus raisonnable.

Piano droit Steinway V125

Les pianos numériques

Il s’agit cette fois d’une catégorie très différente. S’ils sont aussi équipés de pédales et de claviers, ce sont en réalité des instruments numériques. Leur son et leur toucher tendent à se rapprocher le plus possible des vrais pianos. Ils ont de nombreux avantages, comme leur faible encombrement, par exemple. De même, leur qualité sonore peut être exceptionnelle, d’où, parfois, des prix qui peuvent grimper assez haut. Ils ne se désaccordent jamais, et on peut ajouter un casque pour ne pas embêter ses voisins. Idéal, donc, pour les débutants !

Piano numérique Yamaha

Alors, comment choisir ?

Acheter un instrument, qu’il soit acoustique ou numérique, est un véritable investissement sur le long terme. Il est important de prendre en compte le prix d’un piano, son propre niveau de pratique, ainsi que l’espace disponible chez soi. Les marques, parfois, peuvent être garantes de qualité: Yamaha, Pleyel, Roland… Elles sont nombreuses et offrent un vaste choix.

N’oubliez pas non plus d’essayer votre futur piano : écouter les notes et éprouver le plaisir de jouer seront, de la même façon, déterminants dans votre choix. Parfois, un instrument d’occasion pourra aussi faire votre bonheur.

Si vous débutez, il ne vous restera plus qu’à trouver le bon prof de piano !

Comment faire pour déplacer mon piano ?

Il faut aussi garder à l’esprit que l’on peut être amené, un jour, à déménager.

Si vous êtes l’heureux propriétaire d’un instrument acoustique, vous n’êtes pas sans savoir qu’il s’agit là d’un objet fragile, que l’on ne déplace pas aussi facilement qu’une commode.

Dès lors, trois solutions s’offrent à vous :

  • effectuer le déplacement par vos propres moyens, mais vous vous exposerez à de nombreuses difficultés ;
  • faire appel à une entreprise généraliste du déménagement, tout en gardant la crainte que les spécificités d’un tel acte ne soit pas respectées ;
  • demander un devis auprès de vrais spécialistes de ce type de déménagement de piano.

Définitivement, la troisième possibilité apparaît comme étant celle à privilégier, surtout si vous possédez un piano horizontal. En effet, dans ce cas, il y a fort à parier qu’il sera nécessaire de démonter votre instrument de musique pour qu’il puisse passer la porte d’entrée. Et il faudra aussi le remonter dans sa nouvelle demeure !

Chez « Aux Porteurs », nous vous offrons dans les 48 heures un devis adapté. Forts d’une longue expérience, d’un savoir-faire professionnel et largement équipé pour faire face à toutes les situations, nous vous garantissons un déménagement serein. Aucun risque d’endommager votre table d’harmonie !

Une fois que l’on a trouvé l’instrument idéal, tout doit être mis en œuvre pour le choyer. Avec son entretien au quotidien, mais aussi la sélection des professionnels les plus à même de le déménager, vous aurez à cœur de ne confier votre joyau qu’à des experts en la matière.