Quel est le fonctionnement d’un piano ?

Tout le monde connait le piano. C’est l’un des instruments les plus connus au monde. Mais derrière le clavier, sous le capot, et selon le type de piano, quels sont les mécanismes mis en jeu ? Cherchons à comprendre comment ça marche sur cet article de notre guide complet sur le piano.

Le piano appartient à la famille des instruments à cordes frappées. Cousin du clavecin, de l’orgue et de l’épinette, il apparaît au XVIIIe siècle en Italie, mais c’est en Allemagne que sa fabrication se développe vraiment en premier. Bach, Mozart, Chopin, Beethoven ou encore Schubert ont composé des partitions pour cet instrument phare de la musique classique, et les marques telles que Yamaha, Schimmel ou Steinberg résonnent dans toutes les oreilles des amoureux de belles compositions musicales.

Physiquement imposant, le piano séduit autant pour sa beauté visuelle que pour les mélodies qu’il produit. Pourtant, bien que son apparence soit facilement reconnaissable, son fonctionnement échappe à beaucoup de personnes, même celles en début d’apprentissage. C’est d’ailleurs par la découverte de son anatomie que la plupart des cours commencent. Voici quelques repères pour mieux connaître l’univers des pianistes à partir de leur instrument fétiche.

Anatomie générale du piano

Afin de bien comprendre comment fonctionne un piano, il est primordial de connaître les différentes parties qui le composent. Un tel instrument de musique possède toujours un clavier composé de touches noires et de touches blanches (88 au total sur la majorité des modèles), et d’un pédalier qui comprend deux, trois ou quatre pédales.

Un piano acoustique dispose forcément d’une table d’harmonie (verticale sur un piano droit et horizontale sur un piano à queue) et de cordes. À l’intérieur de l’instrument, des marteaux reliés à chacune des touches viennent frapper les cordes. Un piano numérique ne possède, quant à lui, ni cordes ni marteaux, le son est généré de manière électronique, à partir du clavier et du pédalier.

Marteaux du piano

Le jeu du pianiste

Que l’instrument soit acoustique ou numérique, la manière d’en jouer reste la même. Le pianiste travaille assis face au clavier du piano. Il positionne ses pieds au-dessus du pédalier et ses mains au-dessus des touches noires et blanches du clavier. En enfonçant une touche du doigt, le mécanisme du piano produit le son d’une note. Chaque touche correspond à une note précise de la gamme. Le pianiste appuie simultanément, avec l’un de ses pieds, sur l’une des pédales pour moduler la durée, le timbre et la puissance du son des notes. L’enchaînement des gestes sur le clavier et sur le pédalier permet d’entendre les mélodies. Cependant, si le principe du jeu au piano semble simple, le mécanisme interne de production du son, plus complexe, diffère entre les instruments de musique.

Production du son sur un piano acoustique

Il existe plusieurs sortes de pianos acoustiques (droit, à queue, par exemple) mais ils fonctionnent tous selon un modèle analogue. Chaque touche frappée actionne un marteau qui tape à son tour contre une corde tendue. Cette frappe fait vibrer la corde et celle-ci produit une onde sonore. Cette vibration mécanique génère le son typique du piano. Les pédales modifient la vibration et créent des sons plus harmonieux grâce, notamment, à des étouffoirs qui appuient sur les cordes. La table d’harmonie (pièce de bois située en dessous du coffre sur un modèle à queue) sert, quant à elle, en amplifier l’onde sonore par un effet de résonance. D’ailleurs, les notes tiennent naturellement quelques secondes après avoir été jouées.

marteau du piano frappe une corde

Production du son sur un piano numérique

Descendant du piano mécanique, cet instrument s’est développé en même temps que la musique électronique. Le piano numérique est capable de reproduire électroniquement le son d’un piano acoustique grâce à un échantillonnage sonore pré-enregistré dans l’appareil. Ainsi, chaque touche est reliée à un fichier numérique correspondant à une note précise et non plus à un marteau puis à une corde. Un système informatique interne gère l’interphase entre le clavier, les pédales et les effets sonores, et restitue la note jouée via des hauts-parleurs. Contrairement au piano acoustique, le piano numérique a donc besoin d’électricité pour fonctionner.

Un objet précieux difficile à déplacer

Bien que le piano séduise toujours autant d’apprentis musiciens, beaucoup redoutent l’épreuve du demenagement de leur instrument. En effet, ce volumineux objet est particulièrement fragile et délicat à manipuler. Si un piano droit, ou un piano numérique, peut parfois être déplacé en entier, un piano à queue doit bien souvent être démonté. Cette étape étant périlleuse de part le poids et la complexité de l’appareil, demenager un piano en plusieurs parties exige l’intervention de professionnels. Seul un déménageur possède des compétences suffisantes pour procéder à ce type de transport. Ces personnes savent comment porter et déplacer les instruments de musique sans les abîmer. L’entreprise Aux Porteurs dispose notamment d’une solide expérience dans ce domaine. Cette équipe intervient sur Paris et en Ile de France pour transporter ponctuellement ou durablement votre bien en toute sécurité.