Pourquoi trouve-t-on des touches blanches et noires sur un piano ?

Le clavier du piano est un élément qui attise une forte curiosité surtout lorsqu’on ne s’y connaît pas du tout. C’est si étonnant d’y voir autant de touches blanches et noires puis de s’imaginer par ailleurs que tout cela synchronise pour donner une belle mélodie. Pour satisfaire votre curiosité, nous vous aidons dans cet article à en savoir plus sur le piano, son clavier et ses touches blanches et noires. Cet article fait partie de notre guide complet sur le piano.

Combien de touches blanches compte un clavier de piano ?

Sur le clavier d’un piano standard, il y a généralement des touches blanches et noires qui sont au nombre de 88 au total. Les touches blanches au nombre de 52 sont constituées en séries de 7, nommées octaves. Chacune des touches blanches correspond à un nom de la gamme Do, Ré, Mi, Fa, Sol, La, Si. Elle correspond aussi à une note précise. Sur le clavier d’un piano (voir quelques explications complémentaires ici), les octaves situées à droite sont les plus aiguës tandis que celles situées à gauche sont les plus graves. Cette répartition des octaves explique le fait que deux touches de mêmes notes soient différentes et qu’elles correspondent à différents Hertz.

Combien de touches noires comptent un piano ?

Sur le clavier d’un piano, on identifie en tout 36 touches noires appelées des dièses ou des bémols. Elles dépendent des touches blanches les plus proches d’elles. Ainsi, on aura par exemple un Sol dièse (Sol #) d’une part et un Sol bémol (Sol b) d’autre part. Il faut savoir que la distance qui sépare les clés ou touches d’un piano se mesure en ton et en demi-ton. Ainsi, lorsqu’une clé noire se trouve automatiquement à proximité d’une clé blanche, la distance qui les sépare est d’un demi-ton. En revanche, la distance qui sépare deux touches noires séparées par une touche blanche est de deux demi-tons ou d’un ton entier. Par conséquent, un clavier est composé de 5 demi-tons représentés par des touches noires et disposé entre les 7 tons des clés blanches.

Comment fonctionne un clavier de piano ?

Bien que la majorité des clés blanches soient séparées par des notes intermédiaires correspondant aux clés noires, deux exemples dérogent à ce principe. Il s’agit notamment :

  • Des notes Do et Si ;
  • Des notes Fa et Mi.

Cette description vous donne une idée de l’aspect du clavier d’un piano, vous permettant ainsi de comprendre son fonctionnement.

En effet, le pianiste pour jouer de son instrument s’installe en disposant ses pieds sur les pédales et ses doigts sur les touches. Chaque pression sur une clé blanche ou noire correspond à une note. La touche déploie un marteau, qui vient frapper la corde correspondante. Ainsi, le joueur doit manipuler la pédale au pied en même temps qu’il appuie sur une touche du clavier pour contrôler la durée, la puissance et le timbre de la note. C’est un agencement bien rythmé de cette mécanique qui produit en définitive des mélodies harmonieuses.

Piano réel ou piano virtuel pour un débutant ?

Pour tout novice, il peut être difficile de choisir le bon piano pour faire ses débuts. Si vous êtes encore débutant, l’essentiel pour vous sera de trouver la passion nécessaire pour démarrer l’aventure et un bon répétiteur pour la poursuivre. Quant au reste, vous pouvez commencer soit avec un piano d’étude soit avec un clavier virtuel en ligne. Toutefois, le piano acoustique nécessite délicatesse et précision. Parce qu’il s’agit d’un instrument de valeur très fragile, mieux vaut peut-être maîtriser le clavier virtuel avant de s’attaquer à l’acoustique afin d’éviter de l’abîmer par de mauvaises manipulations. Ce n’est pas non plus si fragile que ça si vous ne tapez pas sur les touches comme un forcené 🙂