Quand faut-il accorder un piano ?

Comme l’artiste chanteur averti fait des exercices vocaux pour exercer ses cordes vocales et effectuer de meilleures performances, le musicien averti est également censé entretenir ces instruments. Très délicat, le piano nécessite un entretien régulier. Vous devez notamment l’accorder régulièrement, idéalement 2 fois l’an. Mais vous pouvez aussi vous limiter à un seul accordage à la fin de l’automne ou au début de l’hiver. À cette période de l’année, vous pouvez être persuadé que le taux d’humidité et la température qu’il fait sont favorables à l’accordage. Comment reconnaître un piano désaccordé et comment régler ce problème ? Cet article fait partie de notre guide complet sur le piano.

Comment savoir si un piano est désaccordé ?

Le désaccordage d’un piano peut être dû à de nombreux facteurs (voir ici les explications d’un accordeur). Au nombre de ceux-ci, on distingue :

  • Les températures extrêmes ;
  • L’hygrométrie ;
  • La pression…

Ainsi, lorsque votre piano est soumis à l’un de ces facteurs, il se peut qu’il ait besoin d’être accordé. Toutefois, pour en avoir le cœur net, essayez de jouer du piano. En effet, un piano désaccordé se reconnaît aux toutes premières notes. Lorsqu’on est un habitué de l’instrument et qu’on a une oreille suffisamment musicale, le constat est encore plus rapide, car les notes perdent leur dynamisme.

Accordeur de piano, un professionnel indispensable pour les pianistes

L’accordeur est un professionnel qui améliore la qualité des notes d’un piano. Son rôle est aussi sensible que l’est l’instrument lui-même, car la moindre erreur de sa part pourrait soit davantage altérer la qualité des notes, soit accélérer la destruction du piano. L’expérience du professionnel est donc primordiale, il connait parfaitement le fonctionnement du piano. En effet, à l’instar du violon et de la guitare, le piano est un instrument à cordes. Il compte jusqu’à 240 cordes réparties en 2 ou 3 notes. Essayer d’accorder vous-même votre piano dans ce contexte peut être fatal à l’instrument. C’est pourquoi vous devez plutôt faire confiance à un professionnel.

Quel prix pour accorder un piano droit ?

Le mécanisme d’un piano est assez délicat. En effet, les cordes de l’instrument sont généralement élastiques. Ainsi, accorder un piano, c’est retoucher la tension entre les touches et les cordes, vérifier que les marteaux ne sont pas abimés. Le son de référence pour un piano droit par exemple, c’est le La du diapason. Pour s’assurer que l’instrument est bien accordé, il doit sonner à une fréquence de 440 Hertz. Un tel travail peut vous coûter entre 80 et 100 euros selon les exigences du professionnel à qui vous confiez le piano.

Quel prix pour accorder un piano à queue ?

Pour accorder un piano à queue, le budget à prévoir est de 90 euros en moyenne. Ce tarif ne prend pas en compte le déplacement du professionnel ou du piano que vous devez également prévoir. Selon la région où vous vous trouvez et les autres réglages mécaniques nécessaires, ce tarif peut se situer entre 70 et 300 euros. Ainsi, pour deux séances d’accordage, vous devez prévoir le double de ce budget.

Accorder un piano après un déménagement

Le déménagement d’un piano peut altérer l’élasticité de ses cordes. C’est pourquoi rares sont les déménageurs qui acceptent de se charger également du déménagement d’un piano. L’opération exige en effet une protection particulière. En tout cas, une fois le déménagement terminé, vérifiez que le son est toujours parfait et faites accorder votre piano si besoin pour rendre à ses cordes toute leur souplesse. Afin de permettre à l’instrument de s’adapter à son nouvel environnement et au climat, il est conseillé d’attendre 3 mois après le déménagement pour réaliser l’accordage.